ESTA Europe

Le sentiment d’insécurité en Europe a récemment poussé les députés de la Commission des libertés civiles du Parlement européen à adopter un nouveau contrôle des voyageurs. Depuis longtemps souhaité par l’Allemagne et la France, ces nouvelles mesures s’inspirent directement de l’ESTA américain et de l’ESTA canada.

ETIAS : l’ESTA européen

L’ETIAS, pour EU Travel Information and Authorisation System (ou Système d’information et d’autorisation de voyage pour l’Union européenne), est une nouvelle formalité de voyage. A l’image de l’ESTA pour les Etats-Unis, l’ETIAS n’est pas un visa mais une procédure d’autorisation de voyage afin de circuler librement dans l’Espace Schengen. On retrouve ainsi des similarités entre les deux :

Les légères différences sont :

ESTA européen : pour qui ?

L’ETIAS s’adresse aux ressortissants des pays n’ayant pas besoin d’obtenir un visa pour voyager dans l’Espace Schengen, cela inclut les pays suivants :

Albanie Andorre Antigua-et-Barbuda Argentine Australie
Bahamas Barbade Bosnie-Herzégovine Brésil Brunei
Canada Chili Colombie Costa Rica Dominique
Salvador Grenade Guatemala Honduras Hong Kong
Israël Japon Kiribati Corée du Sud Macao
Macédoine Malaisie Îles Marshall Maurice Mexique
Micronésie Moldavie Monténégro Nouvelle-Zélande Nicaragua
Palaos Panama Paraguay Pérou Saint-Christophe-et-Niévès
Sainte-Lucie Saint-Vincent-et-les-Grenadines Samoa Serbie Seychelles
Singapour Îles Salomon Taiwan Timor oriental Tonga
Trinité-et-Tobago Tuvalu Angleterre Uruguay Vanuatu
Venezuela

L’ESTA dans sa version européenne obligera donc les voyageurs à déclarer leur séjour aux autorités européennes s’ils souhaitent entrer par l’un des pays de l’Espace Schengen suivant :

 Allemagne  Autriche  Belgique  Danemark
 Espagne  Estonie  Finlande  France
 Grèce  Hongrie  Islande  Italie
 Lettonie  Liechtenstein  Lituanie  Luxembourg
 Malte  Norvège  Pays-Bas  Pologne
 Portugal  Slovaquie  Slovénie  Suède
 Suisse République tchèque